C’est l’entrée dans le Pays de Dieulefit et les pré alpes. Des sites distincts : La Bégude-de-Mazenc, dans la plaine, et le vieux village, Châteauneuf, en haut de sa colline (ruelles pavées, beffroi et vue panoramique sur la vallée).

A la limite des premiers soubresauts des Alpes et des plaines de la Vallée du Rhône, le village de La Bégude-de-Mazenc s’allonge en bord de route (D540 & D9), à distance presque égale de Dieulefit et Montélimar. C’est à cette voie de communication, qui suit le cours de la rivière du Jabron, qu’il doit son développement.

Bien que désigné par quelques maisons depuis le 16e siècle, La Bégude est un village moderne qui s’est structuré entre 1850 et 1900. Il a même vers cette époque connu quelque notoriété, le Président de la République, Emile LOUBET, ayant fait sa demeure villageoise du château légué par les derniers seigneurs sur place. De cette période faste, la commune conserve un parc plein de charme qui fait sa particularité.

C’est bien en effet pour cause de modernité, par migration naturelle de son chef-lieu, que la commune a troqué, à l’approche de 1900, le nom de Châteauneuf-de-Mazenc qu’elle portait depuis un millénaire, contre celui qu’elle porte aujourd’hui. Mais, le village ancestral, village perché de Châteauneuf est toujours là, surplombant La Bégude… à quelques 800 mètres.

Sur la commune les deux villages sont aujourd’hui complémentaires.

Population: Les Bégudiens

Nombre d’habitants: 1 395

Superficie: 2 362 hectares

Altitude moyenne: 215 mètres

A ne pas manquer

Son village et son parc de verdure où l’on découvre le château d’Emile Loubet. Sans oublier, son village médiéval sur la colline: Châteauneuf-de-Mazenc.

http://www.la-begude-de-mazenc.fr/

Précédent

Eyzahut