Partagé en deux par le Roubion qui descend du Mont Angèle : Rive gauche, l’église Notre-Dame la Brune (XIIe siècle) classée monument historique ; Rive droite, le vieux village, sur la colline.

Le village perché de Pont de Barret, blotti à 240m d’altitude, est abrité par un hémicycle de montagnes, au nord par Sainte Euphémie (607m d’altitude) et à l’Est par Eson (très recherché par son site d’escalade) et la montagne de Briesse. La rivière, le Roubion, coule tout au long du village et le sépare en deux, avec notamment sur la rive droite : le vieux village puis continue son cours vers le Rhône qu’il atteint à Montélimar distant de 25 km. La population du village est de 660 habitants. Les commerces, les paysages pittoresques et l’accueil des pontois offrent un cadre de vie agréable.

Pont de Barret fut, d’abord, une ancienne cité gallo-romaine autrefois appelé Savenna, qui était située dans la plaine à quelques centaines de mètres du village actuel, puis, une fortification médiévale, perchée sur la rive droite du Roubion, voisine de l’emplacement actuel de la vierge. Les ruines de ce château, détruit à la fin du 14e siècle, sont toujours visibles. Une église, édifiée et dédiée à Saint Rambert fut aussi détruite. Le nom du village est dû à un ancien pont situé à l’aplomb de la barre rocheuse d’Eson.

Au sommet de la montagne Saint Euphémie se situait une chapelle avec un petit corps de bâtiment quadrangulaire. Un ermite  y vécut au 18e siècle. Il n’en reste qu’un pierrier. Une randonnée permet d’accéder au sommet de cette montagne et d’en faire le tour, un panorama sur les plaines et montagnes environnantes en est la récompense. La montagne d’Eson, avec sa barre de rochers rouges propices à l’escalade, accueille des sentiers de randonnées au départ du village pour de belles découvertes de paysages.

Pont de Barret a eu une industrie florissante dans le textile comme le démontrent les deux corps d’usine de part et d’autre du Roubion à la sortie du village en direction de Crest. Vers les années 60, une centaine de personnes travaillaient dans celle-ci. Actuellement, seules les exploitations agricoles subsistent avec les entreprises du bâtiment. Les écoles (90 élèves), l’agence postale, les commerces, les artisans et les artistes contribuent à l’animation du village.

A ne pas manquer

L’Église Notre Dame La Brune, les calades, le vieux pont, le Kiosque et la Vierge

Population : Les Pontois

Nombre d’habitants : 660

Superficie : 1 660 hectares

Altitude moyenne : 240 mètres

Précédent

Orcinas