Carte blanche à Jérôme Granjon et ses étudiants